Historique d’un virus devenu une pandémie mondiale :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Le 31 décembre 2019 l’Organisation Mondiale de la Santé a été alertée de l’apparition de plusieurs pneumonies d’origine inconnue dans la ville de Wuhan en Chine et les autorités chinoises ont rapidement déterminé que ces cas étaient en fait des cas de coronavirus. La pandémie est toujours particulièrement active dans le monde et malgré le confinement et les règles sanitaires strictes, l’épidémie du coronavirus continue de faire des victimes. A ce jour, 9,2 millions de cas confirmés dans le monde et nous comptons 477 000 décès suite à l’épidémie du COVID-19.

En France, afin d’éviter la propagation du virus pendant le confinement,  les transports en commun ont été mis à l’arrêt. Ce n’est que depuis le Lundi 11 mai 2020 que l’utilisation des transports en commun est de nouveau  autorisée avec dans un premier temps l’obligation de posséder  une attestation de déplacement de votre employeur pour vous rendre sur votre lieu de travail et l’obligation de porter un masque. Depuis le 16 juin 2020, cette attestation n’est plus nécessaire et vous avez donc la possibilité de prendre librement les transports en commun mais le port du masque reste obligatoire sous peine d’une amende de 135€.

 Au 23 juin 2020, le nombre de décès en France s’élevait  à 29 720 personnes et 161 267 personnes ont été testées positives au virus depuis le début de la pandémie. Ce même jour, le nombre de morts était de 57 personnes en seulement 24h, c’est pourquoi il ne faut pas négliger le port du masque et le lavage régulier des mains afin de ne pas se contaminer ou de ne pas contaminer les autres. Le Conseil Scientifique estime qu’un retour en force du coronavirus en France à partir de l’automne est très probable, compte-tenu de l’évolution au niveau européen et mondial.

Ainsi, les Etats-Unis font face à une poussée « préoccupante » du coronavirus. « Les deux prochaines semaines seront critiques » a mis en garde le Docteur Anthony Fauci, immunologiste en chef de la Maison Blanche. Alors que le Dr Fauci a souligné vouloir faire plus de tests de dépistage, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a provoqué une controverse en annonçant vouloir ralentir le rythme du dépistage car, selon lui, en faisant plus de tests, «on trouve plus de cas », soit tout le contraire de ce que souhaite notre président de la république, Emmanuel Macron.

 En effet, l’Agence Régionale de Santé en Île-de-France a pour enjeu majeur de repérer les cas et d’identifier les contacts afin de les tester et de les isoler le plus rapidement possible, le but étant d’éviter une nouvelle vague de contamination suite au déconfinement. Le rôle de l’Agence Régionale de Santé est en premier lieu : d’élaborer un schéma départemental d’offre de dépistage en recensant les capacités des laboratoires, en identifiant les structures et les professionnels de santé qui pourraient faire des prélèvements spécifiques au COVID-19. Son second rôle est d’organiser la bonne coordination générale du dispositif de « contact-tracing », il faut s’assurer que le dispositif permette un signalement sans délai des cas complexes à l’Agence Régionale de Santé. En effet, il faut anticiper la gestion des situations complexes, déployer des moyens d’investigation et également organiser des campagnes de test ciblées.

Pour finir, l’ARS vient en complément des actions des Préfectures pour assurer le suivi de la prise en charge sanitaire des personnes contaminées et des sujets contacts avec un suivi téléphonique des malades et des personnes isolées.

Lors du conseil des ministres du 10 juin 2020, le premier ministre Edouard Philippe a présenté un projet de loi organisant la fin de l’état d’urgence sanitaire. Même si la situation sanitaire est en voie d’amélioration, une vigilance particulière restera nécessaire sur plusieurs mois.

Emmanuel Macron et la porte parole du gouvernement souhaiteraient que la Fête Nationale du 14 juillet soit une occasion de manifester la reconnaissance à la nation pour tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19. Sibeth Ndiaye a annoncé qu’une promotion unique de l’Ordre National du Mérite et de la Légion d’honneur sera publiée le 1er janvier 2021 et indique qu’il y aura « une part importante de personnes ayant contribué à la lutte contre le virus à tous les niveaux et dans tous les domaines d’activités». La porte parole du gouvernement a aussi indiqué qu’une médaille de l’engagement face aux épidémies serait réactivée pour récompenser les personnes dévouées lors de cette crise sanitaire.

+ d'actus

Comment fonctionne le film antimicrobien PURE ZONE ?

Le coronavirus est une pandémie qui touche le monde entier. Après plusieurs mois de confinement, les pays commencent à ouvrir les frontières et les transports en commun. Une question que se pose tout le monde est : comment continuer à assurer la protection des personnes dans les transports publics : trains, bus, avions, etc. ? La crainte est présente dans beaucoup d’esprits.

Heureusement, des solutions de protection technologiques sont proposées par des laboratoires. Ces lignes vous édifieront sur une protection antibactérienne disponible sur le marché.

Protection antibactérienne active sur les coronavirus

Une autre solution recommandée et très efficace contre les bactéries en cette période de coronavirus est le lavage des mains à l’eau et au savon. La maladie du coronavirus se propage lorsque des gouttelettes de mucus contenant le virus pénètrent dans le corps. Si le canal d’intrusion de ce mucus est généralement les yeux, la gorge ou le nez, vos mains demeurent le principal point de contamination. Il faut utiliser un savon antiseptique pour le lavage des mains et éliminer le biofilm. Le savon élimine les salissures, la flore transitoire et réduit la flore résistante.

Laisser un commentaire